fbpx
×

Clair de femme


Michel erre dans les rues de Paris, se refusant à aller prendre son avion. Avant qu’il s’en aille, sa femme mourante lui a dit qu’elle prendra les traits de la prochaine femme qu’il rencontrera. C’est alors que Michel rencontre Lydia, dont la souffrance ressemble à la sienne.

Missing


Charles, un journaliste américain, et sa compagne Beth, se sont installés dans la capitale du Chili, Santiago. Cependant, suite au coup d’État qui éclate le 11 septembre 1973, Charles disparaît brusquement. Son père, un important homme d’affaires new-yorkais, vient en aide à Beth pour tenter de le retrouver.

Babel


En plein désert marocain, un coup de feu retentit. Il va déclencher toute une série d’événements qui impliqueront un couple de touristes américains au bord du naufrage, deux jeunes Marocains auteurs d’un crime accidentel, une nourrice qui voyage illégalement avec deux enfants américains, et une adolescente japonaise rebelle dont le père est recherché par la police à Tokyo.

Le dialogue des Carmélites

Avril 1789. Avant même que le peuple ne fasse trembler la noblesse française, une jeune aristocrate, Blanche de la Force, vit déjà dans la peur. Rien ne la rassure, pas même le carmel où elle veut trouver refuge. Devenue novice, elle assiste aux derniers instants de la prieure qui lui porte beaucoup d’affection.

Coco

Depuis plusieurs générations, la musique est bannie dans la famille de Miguel. Un vrai déchirement pour le jeune garçon dont le rêve est de devenir un musicien aussi accompli que son idole, Ernesto de la Cruz. Bien décidé à prouver son talent, Miguel, par un étrange concours de circonstances, se retrouve propulsé dans un endroit aussi étonnant que coloré : le Pays des Morts. Là, il se lie d’amitié avec Hector, un gentil garçon mais un peu filou sur les bords.

La pointe courte

Agnès Varda, figure incontournable de la Nouvelle Vague, du cinéma français et du cinéma tout court, est décédée vendredi dernier à l’âge de 90 ans. Elle laisse derrière une œuvre riche, originale, essentielle, pleine de vie et de chaleur humaine. Nous tenons à lui rendre hommage ce mardi 2 avril à 18h à travers la projection de son premier long métrage, La Pointe-Courte, qu’elle réalise en 1955

Les enfants de l’Ovale

Dans une petite commune marocaine, avec l’arrivée du rugby une drôle de révolution ovale s’est emparée de ses habitants. Oubliés de tous, ces hommes et ces femmes dont le quotidien consiste à tenter de survivre, ont trouvé avec le rugby une dignité et un espoir dans l’avenir pour leurs enfants. Le terrain gazonné, construit au milieu de nulle de part, est le résultat de la vitalité des adolescents de ce quartier défavorisé. Tous ces efforts sont portés par la belle énergie de Papa Ali et Papa Hassan, anciens rugbymen, eux-mêmes habitants des quartiers populaires, qui au travers des règles du jeu, transmettent aux enfants les valeurs du vivre ensemble. Le film nous emmène à la rencontre de ces garçons et de ces filles dont les familles ont su dépasser les préjugés pour leur permettre de se retrouver sur le terrain. Tous sont tournés vers l’espoir que l’expérience unique des « Enfants de l’ovale » ouvrira sur un changement dans la société marocaine.

Charger plus
Sous le patronage de
Partenaires