×

2017

Maha Mouidine – La cursive tifinagh

Mon intérêt à la typographie et au dessin de caractère, m’a inspiré et motivé à servir mon patrimoine et ma culture visuelle, Le tifinagh n’est pas seulement de simples lettres pour communiquer, mais c’est surtout une puissante marque symbolique et identitaire. C’est là où se décèle l’importance de l’écriture dans la transmission du savoir et la pérennité de la langue. Née pendant l’antiquité, l’écriture tifinagh a traversé des siècles avec une grande discrétion. Utilisée dans les cultures touarègue, berbère et kabyle, elle a malheureusement connue une discontinuité d’évolution dans le temps, mais elle a connue un regain d’intérêt depuis le début du XXe siècle. Depuis 2001, suite à la création de l’IRCAM, le tifinagh a connu une évolution insigne, – l’introduction et l’intégration de l’amazighe dans le système éducatif et son rayonnement dans l’espace social, culturel et médiatique, national, régional et local. Ainsi que l’aménagement et la standardisation du système alphabétique Tifinagh de l’Académie Bérbére, l’IRCAM a introduit le tifinagh comme graphie officielle de l’enseignement de l’amazighe dans les écoles marocaines, mais il reste encore plusieurs défis à relever, notamment celui de la création d’une version cursive du tifinagh. Il est impérativement nécessaire de développer un tifinagh cursive, pour un usage scolaire, simple et efficace, de ce fait le projet «Tirra» se pause sur cette problématique, ou j’ai commencé par définir l’histoire du tifinagh, ainsi que son résurgence aujourd’hui, et en fin j’ai commencé à faire des expérimentations d’écriture.

Sous le patronage de
Partenaires